Fr- NOËL

Noël approche, et quand on dit le mot noel, c est comme on ecoute un son de cloche! Famille, décorations, dinde aux marrons, calendrier de l’avent, cadeaux, sapin, Père Noël

les Français comme la plupart des Européens se préparent à cette fête familiale, la plus importante de l’année. En France, la plupart des gens fêtent Noël sauf évidemment les pratiquants des autres religions.

Les origines de Noël

Noël vient du latin Natalis ( Natale: Naissance).les-quatre-barbus-noel-en-france

La date à laquelle nous fêtons Noël (le 25 décembre), était la date de la fête païenne du solstice d’hiver. À Rome, l’Église adopte alors cette coutume populaire en lui donnant un sens nouveau: celui du Natale du Sauveur. La fête de Noël n’est donc pas à proprement parler celle de la naissance de Jésus, dont on ignore la date, mais celle de la venue du fils de Dieu dans le monde.

Célébration en FRANCE

Plusieurs jours avant Noël, les villes et les villages de France prennent un air de fête.

Les façades des mairies sont décorées, d’immenses sapins sont dressés sur les grandes places, les rues principales et les arbres sont recouverts de guirlandes lumineuses.

Chaque famille française dresse au cours du mois de décembre son sapin de Noël. Le calendrier de l’Avent est également très populaire en France. Il en existe de toutes sortes, destinés principalement aux enfants.

Le réveillon de Noël est l’occasion de se réunir en famille autour d’un repas copieux. Selon les traditions familiales, le Père Noël vient déposer les cadeaux le soir du réveillon ou pendant la nuit et les enfants les découvrent le matin de Noël au pied du sapin.

Les croyants se rendent à l’église pour assister à la messe de minuit. Le 25 est un jour férié.

autor: Yasmina Haddad Zaimi, @jazminitaaa


Are you looking for a language exchange? try in http://www.alandum.com

(FR) LES ÉTUDES SUPÉRIEURES EN FRANCE

L’enseignement supérieur français s’articule autour de trois grandes catégories de formations: l’enseignement universitaire, la filière professionnelle, et un système très spécifique, celui des classes prépara-toires, ouvrant la voie des grandes écoles d’ingénieurs et de commerce.
En France, tout commence après le baccalauréat (le «bac»), sésame incon-tournable pour entrer dans le monde du supérieur. Ensuite, il s’agit de se déter-miner soit pour une filière longue (4 à 5 ans d’études et au delà), soit pour une filière courte (2 à 3 ans d’études), voire une filière spécialisée qui prépare à un secteur professionnel particulier (hôtel-lerie-restauration, transport-logistique…). La plupart des écoles dé-pendent du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (ou autre ministère de rattachement, comme la Défense, l’Industrie, la Culture…)

l’enseignement universitaire…

L’université francaise est entrée de plain-pied dans le «Processus de Bologne», et toutes les universités offrent un cursus baptisé LMD, soit un premier niveau de sortie à bac+3 (L1, L2, L3 correspondant au bachelor), à bac+5 (M 1 et M2 pour master 1 et 2) et à bac+8 (D pour doctorat). L’année de licence 3 (3e année de licence) marque un tournant vers la poursuite en master professionnel ou un master recherche. Mais à l’université, il est également possible de suivre de nombreux cursus professionnalisés différents et à des niveaux d’études variés, notamment à travers le DUT (diplôme universitaire de technologie) (post-bac+2), ou la licence professionnelle, qui se prépare après une L2, un DUT ou un BTS (brevet de technicien supérieur).
Les formations universitaires se décomptent en semestres, eux-mêmes découpés en UE (unités d’enseignement): regroupements de cours, travaux dirigés… Une licence s’organise sur 6 semestres et un master sur 4 semestres après la licence. Chaque semestre, les étudiants doivent valider 30 crédits ECTS. Il faut donc 180 crédits pour obtenir une licence et 120 crédits supplémentaires pour le master. Intérêt des crédits: ils sont capitalisables, mais surtout transférables d’une université européenne à l’autre.

estudiosLes écoles et formations spécifiques

D’autres écoles recrutent par voie de concours, comme les Instituts d’études politiques (IEP, également appelés «Sciences Po») qui proposent aussi des parcours de spécialisation en relations internationales. C’est aussi le cas des écoles nationales supérieures d’art comme l’ENSBA (beaux-arts), l’ENSAD (arts décoratifs), l’ENSCI (création indus-trielle) et près d’une cinquantaine d’écoles d’art ou d’arts appliqués (Boulle, Estienne, Duperré…), ou bien encore les écoles d’architecture, qui opèrent une sévère sélection. De même, et dans un tout autre domaine, les écoles préparant à une profession para-médicale et sociale.

Stages, formations professionnalisantes, alternance

Autre particularité française: le brevet de technicien supérieur (BTS). Cette formation courte, qui relève de l’enseignement professionnel, forme en 2 ans des techniciens dans divers domaines (tourisme, commerce, industrie, arts appliqués…). Comme nombre de formations, le BTS prévoit une période de stage en entreprise. En France, les formations par apprentissage ou en alternance, qui combinent périodes passées à l’école et périodes en entreprise, sont assez répandues car elles vous permettent de vous professionnaliser tout en commençant à gagner votre vie.

Autor: Yasmina Haddad Zaimi


if you are looking for a language exchange, try in ALANDUM.COM

FR- ORIGINE DES EXPRESSIONS POPULAIRES : “DAR CALABAZAS”

Autor: Angela cruz

Comme chaque semaine,je vais vous présenter une nouvelle  expression populaire en Espagne et son origine.

 

Aujourd’hui,

“DAR CALABAZAS”

 

comme nous savons tous,halloween vient de passer. alors je vous ai choisi comme thème une expression qui désigSin títulone la fameuse légume dont est connu le halloween qui est «la courge »

On emploi ce terme surtout dans deux situations. Une d’elles réfère à l’action de refus à une personne qui a fait des avances avec des intentions amoureuse au préalable. Par exemple : ”Le weekend passé dí calabazas à Antoin,le mec est mignon mais il ne m’attire pas”.

La deuxième réfère à obtenir des mauvaises notes à un examen ou une épreuve : ”Le professeur d’anglais me dió calabazas dans une épreuve écrite.

 

Dans la Grèce antique, la courge s’attribuait à des propriétés anti aphrodisiaques et son ingestion était destinée à éviter le contact charnel. Cette attribution s’est maintenue avec le temps et se poursuivait dans le Moyen Âge en s’employant avec la même fin. En fait, quelques prêtres arrivaient à recommander la consommation des pépins de la courge comme méthode pour maintenir la chasteté et fuir la luxure.

 

Dans les zones rurales catalanes la courge était un symbole entre des familles pour décliner la demande en mariage d’un prétendant, dans le cas où la réponse du chef de la famille fût négative, pour éviter un moment embarrassant, au lieu de dire directement la réponse négative, on lui donnait un plat cuisiné à base de la courge. Par contre, si la réponse est positive on lui offrait du tabac.

La courge a été extrapolée en général à d’autres situations comme symbole d’échec, dû probablement à l’expectative qui génère étant donnée sa taille si grande et le creuse qui se montre une fois ouverte.

 

 

Et vous, vous avez “dado calabazas” à quelqu’un ? Ou quelqu’un vous a “dado calabazas?

 

 

FR- Aide-toi, le ciel t’aidera

Autor: yasmina haddad zaimi,  @jasminitaaa.

Ce proverbe est du XVe, où on l’écrivait ainsi: Aide-toi, Dieu te aidera. On avait dit aussi à peu près à la même époque: Qui se remue, Dieu l’adjue(mot qui vient du verbe latin adjuvare, aider).

On trouve chez les Athéniens une phrase qui renferme la même pensée que notre proverbe et qui signifie: Dieu aime à seconder celui qui travaille. Du reste, chez les Grecs, on croyait qu’il fallait implorer l’assistance des dieux les bras étendus (c’est-à-dire dans l’attitude du travail) et non avec les bras croisés (dans l’attitude du repos).

Parmi les auteurs français qui ont exprimé la même pensée que ce proverbe, on peut citer :

  1. Voltaire (XVIIIesiècle) nous a transmis aussi un vers qui renferme le même sens: «Quand nous n’agissons pas, les dieux nous abandonnent.»

  2. Un autre auteur du XVIIe siècle, Regnier avait dit: Aidez-vous seulement et Dieu vous aidera. La Fontaine (XVIIesiècle), dans sa fable du Charretier embourbé (livreVI, fable 18), y a intercalé cet aphorisme salutaire que chacun devrait avoir gravé dans son esprit, en donnant des conseils au charretier: Pique tes bœufs, pousse la roue, Aide-toi, le ciel t’aidera.

D’autres peuples de l’Europe ont émis la même pensée de différentes façons. Ainsi, des Espagnols nous vient cette phrase : Al que madruga Dios lo ayuda: (qui se lève-tôt, dieu lui aide)”

ANECDOTE DU XveSIÉCLE:

Voici une petite anecdote du XVesiècle qui ne laisse pas de présenter un excellent exemple à suivre:

«Vers le milieu de ce siècle, le fils d’un tisserand de la ville d’Utrecht, dans les Pays-Bas, nommé Adrien, se distinguait parmi tous ses camarades de la célèbre université de Louvain. Tous les soirs, ce jeune homme quittait à la nuit tombante l’université et se retirait sans vouloir prendre part au jeu de ses camarades. Ceux-ci, devenus jaloux de ses succès, se mirent à l’épier avec l’espérance de le trouver coupable de quelque faute; mais Adrien savait toujours se dérober à leurs investigations.

«Une nuit qu’ils avaient parcouru toute la ville à sa recherche, ils aperçurent, en passant, une ombre près de la lampe qui se trouvait toujours allumée sous le porche de l’église Saint-Pierre. Ils s approchent à pas de loup et reconnaissent Adrien courbé sur un livre. Ce jeune homme, rougissant d’être ainsi surpris, leur expliqua que, trop pauvre pour acheter une chandelle, il étudiait ainsi tous les jours, partout où il trouvait une lampe et sans même sentir le froid de l’hiver.»

Dès lors, la jalousie de ses camarades fit place à la plus sincère estime. Adrien parvint aux grades les plus élevés dans l’université de Louvain; il fut précepteur de Charles-Quint et devint pape sous le nom d’Adrien VI.

Conclusion:

Dieu vient vers nous de façon tout à fait gratuite, par pur amour. Il s’intéresse à nous, ses créatures, pour ce que nous sommes, et pas du tout pour ce que nous produisons. Dieu aime l’humain pour lui-même, et non pour ses capacités.

Mi opnion :

J’aime cette phrase car elle nous invite à l’effort, à la prise en charge de notre vie, sans attendre des «autres», que l’autre soit l’État, la famille, les amis ou …. . Elle nous invite à devenir acteur de notre existence, à nous «bouger», à prendre le risque de la vie.

ET VOUS, QU´EN PENSEZ VOUS ??

BOLETIN ALANDUM NEWS 2

 

NUMERO 2

FECHA PUBLICACION: 4/11/2014
CONTENIDO:
En- PROVERBS
Fr- ORIGINES DES EXPRESSIONS: DAR CALABAZAS
Fr- AIDE-TOI, DIEU TE AIDERA
Fr- MOTS CROISÉS
Es- MÁS VALE PREVENIR QUE CURAR
Fr- Ar – En – Es: PROVEBIOS

DESCARGAR

BOLETIN ALANDUM NEWS

NUMERO 1

FECHA PUBLICACION: 28/10/2014
CONTENIDO:
(ITA) HALLOWEEN
(EN) Halloween
(ES) Halloween, su desembarco en España
(ES) PALABRAS REVUELTAS
(FR) Quelle est l’origine de la fête d’Halloween ??
(FR) Gastronomie et recettes de cuisine d’Halloween
(FR) LES MOTS CROISÉS
(FR) ORIGINE DES EXPRESSIONS ESPAGNOLES: GUIRI

DESCARGAR


if you are looking for language exchange, try this site

FR- Quelle est l’origine de la fête d’Halloween ??

Autor Yasmina Haddad zaimi , @jasminitaaa

Quelle est l’origine de la fête d’Halloween ??

Le terme Hahalloweenfrlloween est l’abréviation anglaise d'»All Hallow’s Eve», qui pourrait être traduite comme la veille de Tous les Saints ou la veille de la Toussaint1. Cette fête où l’on peut croiser des zombies, des vampires et autres déguisements effrayants, est en fait un héritage celtique d’une fête très ancienne, la fête de Samhain. le 1er novembre est le jour des défunts, le 2novembre est un peu comme Noël qui est la christianisation d’une vieille fête du solstice d’hiver.

 

Comment est célébré Halloween en France?

Halloween en France est célébrée principalement par les jeunes qui se rendent chez des amis, à des fêtes organisées pour l’occasion ou dans les bars. Les déguisements qu’ils portent ont plutôt tendance à se vouloir « effrayant » (vampires, fantômes, sorcières…)contrairement aux jeunes américains ou britanniques qui voient en Halloween une occasion de se déguiser en super-héros, ou en princesses…

Comment dit-on «Trick or Treat» en français?

Les plus jeunes, quant à eux, passent de maison en maison amassant les sucreries et clamant «des bonbons ou des coups de bâton» la traduction du fameux «trick or treat» ,ou «des bonbons ou un sort»,ou «bêtises ou friandises» pour avoir quelques friandises

 

 

 


http://www.alandum.com

 

ORIGINE DES EXPRESSIONS ESPAGNOLES: GUIRI

Autor: Angela Cruz

 

Chaque mois,je vais vous exposer l’origine d’une expression typique de l’Espagne. Vous pourrez aussi ajouter de nouvelles expressions et connaître en même temps un peu d’histoire.

Ajourd’hui:

“GUIRI”

CarlosOn emploie le mot “guiri” pour nommer de façon familière les étrangers,notamment les touristes dont la langue maternelle n’est pas l’espagnol ( Halloween c’est une fête de “guiris”).Ce n’est pas péjoratif.Il existe plusieurs théories au sujet de l’origine de ce mot.

Selon la Royale Académie Espagnole (RAE), pendant les Guerres Civiles du XIXème siècles, les soldats Carlistes du nord de l’Espagne surnommaient ainsi les libéraux et  ceux qui soutenaient la reine régente Cristina, car “guiri” c’est l’apocope modifiée du mot “guiristino”,qui signifie “chrétien” en euskera.

Les Carlistes qui défendaient les prétentions au trône de Don Carlos,frère de Fernando VII (le décédé mari de Cristina),voyaient les “cristinos” comme “les autres”c’est à dire “les étrangers” qui voulaient usurper son titre royal.

Donc,l’origine du mot “Guiri”remonte à la Premiere Guerre Carliste. Toutefois, le terme d’étranger comme on le comprend actuellement ne se développera qu’au  XXème siècle à partir des années 60, lorsque l’Espagne se relevait de l’économie grâce à la montée des touristes, attirés par notre pays.  Les Espagnols qui ont vécu ce naissant tourisme en 1960 ne l’ont pas forcément accepté de bon gré: cet esprit européen se heurtait à la conception traditionnelle qui se maintenait dans l’Espagne qui était alors sous la dictature de Franco. Ce tourisme était si étrange et lointain comme les Libéraux pour les Carlistes du XIXème siècle. C’est pourquoi, le mot “guiristino” est réapparu dans notre vocabulaire de tous les jours et est l’un des mots les plus utilisés aujourd’hui pour désigner un étranger.

Ainsi, cette utilisation pour désigner les touristes, proviendrait de là ou de “guirigay”, mot qui signifie  “langage obscur et difficile de comprendre”,d’après la RAE, comme la langue que parlent les étrangers.

Il existe d’autres théories sur ses origines mais celles-ci sont les plus fiables.

Et dans  votre pays,quel terme utilisez-vous pour désigner les touristes? 🙂


 http://www.alandum.com